English
Graphic

Promouvoir le chauffage et le refroidissement urbains dans les villes européennes - les recommandations politiques du projet HeatNet

par Sara Giovannini le 2 août 2018 / 1071 visites

Vous avez sans doute déjà entendu parler des avantages des réseaux de chaleur et de froid urbains : amélioration de l’efficacité énergétique, réduction des émissions de CO2 et développement d’une économie plus verte. Mais comment favoriser un approvisionnement en chaleur produite à partir de sources renouvelables et à faibles émissions de carbone dans nos villes ? Nos experts viennent de publier un ensemble de recommandations à l’attention des responsables politiques afin de promouvoir le chauffage et le refroidissement urbains en Europe du Nord-Ouest !


Les récits de villes ayant opté pour un réseau de chaleur urbain, de Marseille et son éco-quartier de l’Îlot Allar, au projet de Bordeaux de construire un réseau de chaleur urbain alimenté par géothermie, en passant par la ville de Londres qui utilise la chaleur fatale de son métro pour chauffer des logements se sont multipliés ces derniers temps … les villes européennes ont en effet rapidement réalisé les avantages que représentent ces réseaux et font œuvre de pionniers dans ce domaine !

Pour Energy Cities, hors de question que nos membres (et lecteurs) restent à la traîne ! C’est pourquoi nous avons décidé de participer au projet HeatNet, un projet financé dans le cadre du programme européen Interreg North-West Europe (NWE) et qui vise à créer une approche intégrée transnationale en Europe du Nord-Ouest afin d’alimenter les bâtiments résidentiels et tertiaires en chaleur renouvelable et à faibles émissions de carbone. Le projet entend développer et tester des réseaux de chaleur et de froid urbains de 4ème génération au Royaume-Uni, Irlande, Belgique, France et Pays-Bas (pour en savoir plus, consultez le site HeatNet).

Les systèmes de chauffage et de refroidissement urbains de 4ème génération sont des systèmes à basse température qui limitent les pertes thermiques, fonctionnent aux énergies renouvelables, intègrent un système de stockage de l’énergie et permettent d’alimenter de très nombreux bâtiments à faible consommation d’énergie. Ces systèmes nécessitent de nouveaux cadres institutionnels et organisationnels. C’est la conclusion à laquelle sont arrivés nos collègues Kristina Dely et Peter Schilken après avoir fait le point sur les dernières avancées du projet HeatNet et rassemblé des recommandations pratiques destinées aux responsables locaux, nationaux et européens.

Les propositions vont de la mise en place d’une législation et de normes contraignantes au niveau local et régional au soutien financier et aux incitations locales. Par exemple, les acteurs de terrain locaux qui participent au projet HeatNet ont exprimé le besoin d’une politique nationale claire en faveur du chauffage urbain. Ces politiques doivent protéger toutes les parties qui ont développé des réseaux de chaleur ou souhaitent le faire, notamment en garantissant un tarif juste, tant pour la chaleur consommée que pour les frais d’abonnement, la possibilité de se déconnecter du réseau et un mécanisme indépendant pour enquêter sur les mauvaises pratiques. Parmi les recommandations financières, la mise en place de prêts à faible taux, l’octroi d’aides à la création d’un réseau et des fonds de garantie devraient permettre au chauffage urbain de jouer un rôle plus important dans la fourniture de chaleur en Europe du Nord-Ouest.

Les acteurs de terrain qui ont participé au projet ont également souligné l’importance de donner la priorité au chauffage urbain dans les stratégies locales, en profitant par exemple du remplacement de vieilles conduites de gaz ou autres travaux d’aménagement pour introduire un réseau de chauffage urbain. Il est également recommandé d’engager les acteurs locaux, de sensibiliser l’opinion et de renforcer les compétences et le leadership des collectivités locales.

Découvrez l’ensemble des recommandations politiques ici !

HeatNet n’est pas le seul projet sur le chauffage urbain auquel nous participons. De plus amples informations sont attendues dans les mois à venir lorsque, grâce au Projet Hotmaps, nous commencerons à tester notre outil de cartographie et de planification des réseaux de chauffage et de refroidissement urbains destiné à fournir aux Etats membres européens des données sur ce sujet, tant au niveau local que national…
... la suite au prochain numéro !

©photos : Shutterstock






L'équipe

Catégories du blog
Line
Derniers billets
Line
Archives
separator
Vous êtes ici : Energy Cities, Local authorities in energy transition. > Français > BLOG

A propos
En bref
Gouvernance
Les membres
L'équipe
Offre d'emploi
Stages
Contact
Politique de confidentialité
Positions
Adherer
Comment adhérer ?
Nous avons adhéré
Actions
Initiatives & Campagnes
Projets
Ateliers
Webinaires
Conférence Annuelle
Voyages d'étude
Ressources
Transition énergétique
Actions des villes
Publications
EC INFO magazine
Newsletter Energy Cities
Actu "Territoires en Transition"
BLOG
Medias
Communiqués
Articles
Outils de communication

 
Adresses Energy Cities - Besançon Energy Cities - Bruxelles