English
Graphic

Décentralisation, dévolution... Révolution !

par Béatrice Karas le 4 juin 2015 / 984 visites

Ces dernières décennies, de nouveaux acteurs sont entrés dans le système énergétique, ouvrant ainsi une ère « d’énergie citoyenne ». Partout en Europe et au-delà, les collectivités locales jouent un rôle clé, en tant que protagonistes mais également en tant qu’animateurs d’un nouveau modèle énergétique.


Bien que cette tendance ait gagné divers pays, les exemples les plus emblématiques se trouvent en Allemagne, où de nombreuses collectivités locales et leurs habitants ont repris possession des réseaux énergétiques, auparavant contrôlés par de grandes entreprises. Grâce à ce pro-cessus de « re-municipalisation », un grand nombre de compagnies énergétiques municipales (Stadtwerke) ont été créées afin d’exploiter les énergies renouvelables locales et améliorer l’efficacité énergétique. Dans les pays scandinaves, les villes ont aussi repris majoritairement le contrôle de leurs ressources énergétiques. Partout en Europe, des voix s’élèvent pour défendre la dévolution de compétences et une gestion décentralisée de l’énergie.

Le vent du changement souffle sur le Royaume-Uni

« Devo met » et « devo max », termes qui ont fait la une des médias britanniques en 2014, font référence à la dévolution de compétences nationales aux zones métropolitaines, dans l’esprit de la « dévolution maximum » devant être accordée à l’Écosse suite au référendum sur l’indépendance. Ce transfert de pouvoirs du gouvernement central aux villes et régions est présenté comme un moyen de relancer la croissance des métropoles. Jargon mis à part, ce mouvement britannique appelle à donner aux collectivités locales plus de compétences pour lever des impôts et dépenser l’argent public.

Dans le secteur de l’énergie, une telle approche de décentralisation serait source d’innombrables avantages pour les citoyens britanniques. Ainsi le gouvernement écossais a utilisé ses pouvoirs en matière d’aménagement du territoire pour en faire la région la plus « renouvelable » du Royaume-Uni ! De plus en plus d’ONG et de think tanks appellent les municipalités britanniques à investir massivement le secteur énergétique.

Selon l’IPPR (Institute for Public Policy Research), les villes sont les nouveaux « moteurs économiques » en Grande Bretagne. Ce laboratoire d’idées leur recommande de jouer un rôle encore plus grand sur le marché de la fourniture d’énergie, actuellement dominé par six multinationales (British Gas, EDF Energy, E.ON UK, npower, Scottish Power et SSE). Dans un contexte de défiance croissante envers ces « Big Six », les citoyens britanniques soutiennent de plus en plus leur collectivité locale dans un nouveau rôle : celui de fournisseur d’énergie. Les maires doivent en effet rendre des comptes à leurs concitoyens et prennent très au sérieux la question de la précarité énergétique. Ils peuvent non seulement aider les habitants à profiter de tarifs énergétiques plus avantageux en négociant des accords collectifs avec les fournisseurs mais certaines villes britanniques cherchent également à créer leur propre compagnie de services énergétiques, comme Bristol. Le rapport de l’IPPR montre que, en plus de réduire la facture d’énergie, les unités de micro-génération permettent de créer des emplois et de développer les compétences au niveau local, tout en représentant une source de revenus supplémentaires pour des collectivités en proie à des difficultés financières.

Outre leur action sur le marché de la fourniture d’énergie, les villes britanniques défendent des solutions en matière d’efficacité énergétique et donnent aux habitants les moyens d’être parties prenantes de cette transition. Les collectivités locales peuvent en effet offrir une aide sur mesure pour le déploiement de pro-jets d’énergie durable, agissant ainsi en tant que véritables catalyseurs de la transition énergétique, car elles sont les mieux placées pour répondre aux attentes des entreprises et ménages locaux.
Qu’en dites-vous, cher Premier ministre britannique ?

© photo : shutterstock






L'équipe

Catégories du blog
Line
Derniers billets
Line
Archives
separator
Vous êtes ici : Energy Cities, Local authorities in energy transition. > Français > BLOG

A propos
En bref
Gouvernance
Les membres
L'équipe
Offre d'emploi
Stages
Contact
Politique de confidentialité
Positions
Adherer
Comment adhérer ?
Nous avons adhéré
Actions
Initiatives & Campagnes
Projets
Ateliers
Webinaires
Conférence Annuelle
Voyages d'étude
Ressources
Transition énergétique
Actions des villes
Publications
EC INFO magazine
Newsletter Energy Cities
Actu "Territoires en Transition"
BLOG
Medias
Communiqués
Articles
Outils de communication

 
Adresses Energy Cities - Besançon Energy Cities - Bruxelles